Microbiote de la truite Salvelinus namaycush en fonction des saisons

lake-of-two-rivers-sunset.jpg
lake-of-two-rivers-sunrise-steve-dunsford.jpg
spring_iceout_scenic.jpg
1280px-Lake_of_Two_Rivers_Algonquin_Park.jpg

Le microbiote des poissons peut être transitoire (ne fait que passer, dépend fortement du milieu extérieur) ou résident (flore microbienne indigène qui dépend beaucoup moins des fluctuations du milieu extérieur). Le changement des saisons va grandement affecter la physiologie des poissons, surtout lorsque l'hiver arrive et que les animaux sont coincés sous une couche de glace, sans accès à de la nourriture. Il est donc possible que le microbiote résident change au cours des saisons, et aide l'animal à survivre aux conditions hivernales.

Notre étude porte donc sur la variation de la diversité, et la structure des communautés bactériennes composant le microbiote résident chez la truite Salvelinus namaycush. Les poissons utilisés pour cette étude ont été récoltés au cours des quatre saisons dans un lac des Laurentides. Chaque système digestif a été disséqué selon l'organe, en suivant le flux entrant de nourriture: estomac, caecum et intestin, afin d'ajouter une dimension spatiale à l'étude.

Projet mené par Pascale Savard (ancienne stagiaire)

Collaboration: Prof. Bailey McMeans (Université de Toronto)