Effet de la salinisation sur les communautés microbiennes d'eau douce de lac

46496122_502599403557464_7642312275033849856_n.jpg
Échantillonage mai 2019 VTB (5).png
Échantillonage mai 2019 VTB (3).png
Échantillonage mai 2019 VTB (1).png

Chaque année plusieurs milliers de tonnes de sels sont déversés sur les routes du Québec et partout au Canada, et peuvent être drainées dans les cours d'eau avoisinants lors de la fonte printanière. Ce sel va donc se retrouver dans des milieux d'eau douce, tels que les rivières ou les lacs, qui contiennent une communauté adaptée aux environnements d'eau douce. L'addition de sels dans ces milieux aquatiques va donc avoir un impact majeur sur ces communautés.

Nous utilisons un système de mésocosmes (projet mené par le groupe d'A. Derry), c'est à dire un système de sacs imperméables remplis d'eau de lac (Laurentides) dans lesquels nous avons rajouté un gradient de salinité, afin d'étudier l'impact du sel sur les communautés procaryotes (Bacteria, Archaea) et eucaryotes. Nous menons aussi des expériences de microcosmes, un système de bouteilles de cultures dans lesquels nous avons rajouté du sédiment du même lac et de l'eau collectée au fond du lac, et comprenant aussi un gradient de salinité, afin d'étudier l'effet du sel sur les communautés sessiles dans les sédiments.

Projet mené par Jean-Christophe Gagnon

Collaboration: Prof. Alison Derry (UQAM)